" Cartîgna " : Petite lettre brésilienne
Fazenda Nova, le 15 août 2002.


                 Chers Amis,

                Cette petite lettre paraît trois fois l´an. Voici donc celle qui correspond à votre rentrée sociale du mois de septembre. Les autres parutions étant celles de Pâques et Noël. Ici, c´est l´époque de la "séca" (sécheresse) : nous attendons la pluie pour début septembre et vivons depuis trois mois sous un soleil éclatant sans une goutte d´eau venant du ciel. Le plus étonnant en cette période sèche est que la population continue à utiliser l´eau en abondance comme si de rien n´était : cette région est riche en eau et personne ne parle de restriction. Certains arbres ont perdu leurs feuilles quand d´autres sont magnifiquement en fleurs.

                Sous cette chaleur, dans la petite ville d´Itapirapuã à 70 km d´ici, se sont déroulées du 20 au 28 juillet les " Saintes Missions Populaires ", temps fort d´évangélisation et d´expérience communautaire préparé un an à l´avance par les communautés locales. Le thème démocratiquement choisi touchait la famille et la jeunesse : " Famille évangélisée, Jeunesse épanouie. " Quatre jeunes d´ici ont participé à cet élan de joie, rejoignant 110 autres jeunes et adultes, allant de maisons en maisons, visitant et partageant le quotidien des familles des quartiers populaires.

                Une fois de plus, m´ont touchées les simples conditions de vie et d´expression de la majorité de la population et l´accueil extraordinaire manifesté à chacun d´entre-nous. Malgré les épreuves de la maladie et du peu de revenus pour se soigner correctement, malgré l´évidente fragilité des familles du au manque de stabilité économique, une foi profonde se vit au jour le jour. Le fondement théologique de la foi populaire est que Dieu n´abandonne jamais personne. Ainsi tout début de réussite obtenu, si minime soit-il, lui est attribué en premier lieu. Les remerciements à Dieu ne manquent donc pas et se mêlent rapidement aux récits des faits de la vie, des manifestations de solidarité des voisins et de la communauté chrétienne qui se sont appochés dans l´épreuve.

                Côtoyer la réalité quotidienne des familles pauvres et modestes des quatiers populaires nécessite une bonne formation théologique et humaine. L´école de théologie du Diocèse de Goiás offre aux laïcs cette "formation transformante". Selon le Brésilien Paulo Freire : "Etudier, c´est créer et recréer. Etudier est donc réellement un acte révolutionnaire." L´école de théologie que vous soutenez par vos dons cherche cette action transformante de la société et de notre Eglise. La théologie qui y est étudiée n´est pas n´importe quelle théologie : elle est liée aux options et aux priorités établies par notre Diocèse. Elle est liée aux théologies de la libération, à la théologie de la femme, des opprimés, des noirs, des indiens et des plus petits.

                Concrètement, au cours d´un cycle de formation de 33 étapes réparties sur 3 ans, ces laïcs, tous femmes et hommes issus de communautés de base, sont invités à produire leur propre savoir, acquérant les dispositions nécessaires à une évangélisation respectueuse de tout un chacun en restant engagés et compromis dans la réalité sociale.

                Quelle est cette réalité ? Je regarde la place publique et le marché situés en face de la maison et observe ces femmes et ces hommes qui, par petits groupes, conversent paisiblement... mais je ne peux oublier l´autre facette de notre réalité : la pauvreté et le manque de travail d´ici sont la conséquence d´inégalités sociales d´un marché qui concentre toujours plus son pouvoir et sa richesse. Pourquoi les petits agriculteurs d´ici ont-ils abandonné la culture du riz et des autres céréales ? Parce qu´ils sont dans l´impossibilité de concurrencer les grands propriétaires dont le rendement des terres est meilleur et les prix de revient moins élevés.

                Ici, les jeunes vont soutenir la Campagne Nationale de lutte contre l´ALCA : Aire de Libre Commerce des Amériques. L´Alca veut permettre aux puissantes entreprises d´Amérique du Nord de se développer encore plus librement dans les pays d´Amérique Centrale et du Sud. Bénéficiant de nouveaux avantages financiers, ces entreprises écraseront ainsi encore plus leurs plus petits concurents. Ici, les jeunes vont organiser un référendum et recueillir un maximum de signatures contre l´adhésion du gouvernement brésilien à l´Alca. Cette campagne se fera dans tout le pays.

                A l´intérieur même du Brésil, déjà les inégalités sociales sont telles que des millions de Brésiliens connaissent encore la faim. Quelles seraient les conséquences de l´adhésion brésilienne à l´Alca ? A deux mois des élections pour un nouveau Président et d´un certain nombre de nouveaux députés, sénateurs et gouverneurs d´états, notre société doit trouver des solutions en vue de mieux répartir ses richesses. Seules de nouvelles lois sociales peuvent rétablir des droits aux plus pauvres et aux plus faibles.

                En la Fête du 15 août et de notre Paroisse "Notre-Dame d´Abadia", je constate l´action des politiciens locaux pour profiter de la présence de la foule et faire campagne en vue des élections toutes proches. Certains disposent de moyens de propagande plus qu´impressionnants qui prouvent qu´ils ont investi et feront tout pour se maintenir au pouvoir. A côté de ces puissants dont les intérêts sont clairs, je rencontre une multitude de familles pauvres et modestes priant et chantant, vénérant " Nossa Senhora da Abadia".

                Apprendre à bien voter, sans se laisser acheter son droit de vote, tel est le défi concret de notre fête du 15 août et des semaines qui suivront. Changer les mentalités pour en finir avec la faim et la misère, voila notre tâche quotidienne d´animateurs et animatrices de communautés chrétiennes de base. Que nous ayons les moyens de continuer notre formation et de veiller ensemble : tel est mon voeu de la rentrée. Déjà, merci d´avance et encore merci pour tout.

                    Bonne continuation également à vous tous.          De tout coeur, Père Paul.



E-mail : paul.wafflard@cultura.com.br     Adresse : Padre Paulo WAFFLARD
                                                                                     Paróquia de Nossa Senhora da Abadia
                                                                                     Praça Central, s/n
Tél : + + 55 / 62 / 382.12.58                                       CEP 76.220-000 Fazenda Nova (GO)
Fax : + + 55 / 62 / 382.14.02 ( nouveau numéro )                BRASIL
 
Nouveau site internet : < http://thisnes.multimania.com > - c/ infos générales "Coin du Père Paul."

____________________________________________________________________________________________________________
 

Pour communiquer régulièrement " Cartîgna " Petite lettre brésilienne aux amis, renseignez leur adresse à : Xavier LAMBRECHT , Place du 17 Novembre , 8 , 4100 SERAING - Tél : 04 / 338.20.04.

Les dons supérieurs à 30 Euros ( 1.210 BEF ) bénéficient d´une attestation pour exonération fiscale en versant au compte : 196-2827231-27 de GRAND HANNUT-TIERS-MONDE, ASBL, 4280 HANNUT avec la mention : " Oeuvres du Père Paul au Brésil " Merci !

Compte : 833-5103733-45 : Oeuvres du Père Paul au Brésil - Route de Wavre, 157 4280 THISNES.