Décembre 2017
Le mot du curé

La venue du Seigneur

    Avec l'Avent commence une nouvelle année liturgique pour l'Eglise. C'est le temps de la préparation
à Noël. Chaque année, nous vivons des choses différentes. Il en va de même pour la vie liturgique.
Si celle-ci devient du « déjà vu- déjà entendu », elle risque d'être sans impact dans notre
vie.
    Dieu et Jésus ne sont pas du « déjà connu ». Dieu reste un mystère toujours à découvrir. Le rencontrer,
le connaître, change profondément la vie de l'homme. Considérons l'Avent comme un
nouveau départ, une nouvelle aventure avec le Seigneur qui vient se faire connaître pour nous
renouveler. Dans la vie, nous sommes habitués à attendre une visite, une rencontre. C'est un
temps de préparation pour celui qui vient. Nous adoptons un comportement nouveau ou modifions
un peu nos habitudes... Si nous n'attendons plus personne, si notre maison ne s'ouvre plus
pour accueillir les autres, rien ne changera dans nos habitudes. L'attente et la venue d'un ami ou
d'un frère nous rend heureux , nous comble de joie. L'Avent nous enseigne que toute la vie chrétienne
est une attente de Jésus, ce Dieu « qui est, qui était et qui vient ». La vie de l'homme perd
son sens quand il n'attend plus rien des hommes ni de Dieu. Par son amour, Dieu vient enrichir
nos vies et donner sens à notre existence. Le temps liturgique est le temps de Dieu qui vient
s'introduire dans la vie de l'homme.
    Dans notre monde marqué par la solitude, l'indifférence et l'égoïsme, nous avons perdu le sens
de l'attente. Chacun doit se débrouiller seul, sans rien attendre des autres. L'autonomie et la responsabilité
sont nécessaires pour l'être humain mais ne peuvent pas nous faire oublier la solidarité
qui construit le « nous ».
    Si nous n'avons plus besoin de personne, d'autres ont besoin de nous. L'amour porte le regard de
l'homme vers celui qui n'est pas regardé, qui est au bord du chemin. L'amour ouvre les mains qui
cherchent à tout garder pour partager avec celui qui n'a rien. L'amour guérit nos oreilles pour entendre
la voix des sans voix.
    L'amour nous fait déplacer pour aller vers les autres pour servir. L'amour de Dieu guérit le coeur,
rend humain et sauve le monde. Habités par l'amour de Dieu, nous serons amis de tous. Pour les
chrétiens qui se disent pratiquants, le temps de l'Avent n'est pas une répétition. C'est le temps de
Dieu qui vient habiter en nous pour que nous soyons transformés en célébrant son mystère. Jésus
s'incarne, il prend la nature humaine et s'identifie aux plus petits pour que nous puissions le
chercher, le découvrir et le servir en nous ouvrant aux pauvres de notre monde.
Faustin Mansiara,
curé de l’U.P. Notre-Dame des Champs

Faustin MANSIARA, curé de l’Unité Pastorale Notre-Dame des Champs (UPNDC)   
0476 87 44 77  abbefaustin@yahoo.fr
Bernadette GOESSENS : baptêmes, communions, mariages, funérailles     019 51 12 86
.