Novembre 2017
Le mot du curé
    Dans le cadre du bicentenaire de l'université de Liège, une belle exposition est organi¬sée à la gare de Liège-Guillemins avec pour thème " J'aurai 20 ans en 2030 ". Les jeunes qui y participent peuvent se faire une idée de ce que sera l'humanité quand ils auront 20 ans. L'exposition a pour but de montrer comment la science améliore notre quotidien. Une exposition intéressante, riche d'enseignements mais qui soulève beaucoup de questions. Son fil conducteur est l'homme du futur. Le dépliant descriptif annonce: « Décrire le monde dans lequel nous vivrons demain et prévoir les grandes avancées scientifiques des prochaines décennies est risqué. Pourtant, le cadre futur de notre vie, tout comme les découvertes, sont en germe dans la recherche d'aujourd'hui, notamment au sein des universités. La recherche scientifique suscite dès maintenant beaucoup d'espoir. Elle ne cesse d'améliorer notre qualité de vie. L'exposition s'articule autour de quatre grands thèmes: l'homme assisté, l'homme connecté, l'homme responsable et l'homme modifié

    Comme chrétiens habités par notre foi au Christ, nous pensons aussi à l'avenir de l'humanité et des jeunes. En 2030, quand ils auront 20 ans, ils seront certainement connectés, remplis de sciences et de connaissances, mais avec quelle spiritualité? Est-ce mauvais de leur proposer aujourd'hui des éléments qui leur permettront de vivre une spiritualité adaptée à leur âge, à leur mode de vie, à leur monde et en dialogue avec la culture de leur temps?

    Comme Eglise, nous pensons à ces jeunes débordant d'énergie et d'espoir. Par la foi, ils peuvent aussi trouver des solutions pour faire grandir notre monde " en humanité ". La foi ne rend pas l'homme fanatique. Elle est un antidote contre l'idolâtrie et protège l'homme de certaines dérives. Dans ce monde qui se dit cartésien, monde des idées claires et distinctes où tout s'explique, la religion est parfois mal vue.

    Le cours de religion est considéré comme un « cours de rien." C'est une manière de voir et de parler. C'est un rien qui ne fait pas de l'enfant un rien dans la société mais un rien qui apporte un plus dans la manière de vivre et de comprendre le monde. Le monde est riche parce qu'il est composé de petits riens qui ont de la valeur et de l'importance. Ne pas découvrir la valeur de ces petits riens peut parfois être signe d'ignorance... L'homme de demain sera un être connecté, pas seulement avec les machines mais avec ses semblables et avec son créateur. Cette connexion avec la création est essentielle car sans elle, l'homme est sans vie. Les jeunes peuvent se dire: quand nous aurons 20 ans, nous serons capables de comprendre et d'expliquer le monde. Grâce à notre foi, nous aurons une bonne et belle vie. Par la connexion aux autres, nous allons bâtir un monde solidaire. En respectant la création, nous ferons de notre terre un paradis.
Faustin Mansiara,
curé de l’U.P. Notre-Dame des Champs

Faustin MANSIARA, curé de l’Unité Pastorale Notre-Dame des Champs (UPNDC)   
0476 87 44 77  abbefaustin@yahoo.fr
Bernadette GOESSENS : baptêmes, communions, mariages, funérailles     019 51 12 86
.