Extrait de septembre 2006
DES GENS DICI ! Simone et Marc Jadot
Rue des Meuniers 1, Thisnes

Simone Vandenbosch et Marc Jadot sont à Thisnes depuis 1973, année au cours de laquelle ils ont acheté la maison du « Maïeur Romainville» pour la somme de 1.000.000 d'anciens francs. Le « vieux bleu» aura dû se retourner dans sa tombe en voyant s'installer chez lui un PSC !!!    Cette demeure avait été reconstruite après guerre, comme tout ce qui se situe autours des ponts. On les avait fait sauter pour empêcher l'avancée des Allemands. . . bien inutilement, i1 s sont passés par l'autre côté!!!

Marc est de Sohet- Tinlot, il est issu, en 46, du retour d'Allemagne de son papa. Pour raison de santé, on lui cherche très tôt un collège « cocoon ». Il arrive à Hannut, y fera ses primaires et ses humanités. Ensuite, il étudie à l'Ecole normale de Saint~Roch à Theux.

Simone est d'Hélécine, elle a le même âge. Dès sa prime jetmesse, toute sa famille doit vivre avec un papa atteint de sclérose en plaques. Les enfants seront tour à tour pensionnaires (notamment chez les surs), l'un devant rester à la maison pour aider maman à soigner papa. Simone fera ses études d'infirmière à Sainte-Anne.

Marc, quant à lui, à la fin de ses études, est « démarché» par le Collège Sainte-Croix. Il y fera toute sa carrière.

Simone, après avoir travaillé deux ans en salle d'opération à Louvain, se retrouve à la Croix Jaune et Blanche où elle travaillera jusqu'à la prépension. Elle fut licenciée tôt parcce qu,'elle coûtait trop cher:   Actuellement, elle faIt du benevolat au Home à Crehen, tous les mardis matin, et chez OXFAM (les ~ Magasins du Monde). EUe cogère le stock.

Simone et Marc, tous deux à l'école à Hannut, (mais ne faisant pas simple) se sont rencontrés à Francorchamps, aux 24 heures, panni un groupe d'amis communs. Ils se sont mariés en 70 et ont occupé la maison du collège. Vincent est né à Hannut en 72 et Laurence, en 74, ici à Thisnes.

Marc dit de lui-n1ême : «Ma première maîtresse est la politique. » (NI)LR Il est tombé dedans, tel Obélix dans ]a marmite !) A Tinlot, il collait déjà des affiches. Il faut dire que le beau-père de sa sur était sénateur PSC. Marc a tout de suite pris goût. Il s'est présenté, la première fois en 75 et a été élu (NDLR Un peu grâce à Simone ?). Ses motivations sont: l'éducation et l'instruction. Son principe: tout se décide au premier âge. Sa grande question: que devietment nos enfants? Ses réponses: il faut faire en sorte que l'environnement soit fàvorable au développement. Joindre à l'éducation un côté ludique, culturel. Les mouvements de jeunesse ont une grande importance. En ce qui le concerne, Marc fut scout de 6 à 25 ans, il en a gardé l'âme: « Scout toujours!!! »

Simone, depuis toujours, est attirée par l'Inde; l'an dernier, par l'intermédiaire d'OXFAM, elle a enfin pu réaliser son rêve lors d'un voyage inoubliable... elle y repartira. Leur grand combat les a menés tous les deux en Pologne (NDRL avec Freddy, mon ex. compagnon). Ils y portaient du vieux matériel médicaI de Louvain-la-Neuve (appareils à dialyse) transporté, notamment, un camion Genot. C'était au temps de Solidarnosc. Ils ont rencontré Lech Walesa.

Comme loisirs, Simone ne lit pas, elle dévore!  De plus, elle a ses enfants et petits-enfants. Marc, lui, va skier trois fois par an en Haute-Savoie. Au mois d'août, il fait l'intendance du « camp sportif Muro », en Gaume. Il chante à la chorale qui dépend de l'Académie, Les Ménestriers ». S'il lit : c'est psycho, pédago, enfants...

Si Bruno ne coupe pas mes trois dernières lignes, vous pourrez savoir que, selon son épouse, le bonhomme plante, plante et ne retourne jamais voir. .. et ça pousse, ça pousse!

M.Heusicom